fbpx
×
×
ACCUMULATION DE NEIGE
cm
48 HEURES
cm
24 HEURES
PISTES ET REMONTÉES
JOUR
SOIR
MÉTÉO
JOUR
SOIR
DEMAIN
 ×
PENTE ÉCOLE
BASE DE LA MONTAGNE
SOMMET DU SUD
SOMMET DU NORD
SECTEUR EXPERT
×
   ALERTE 
cm
    dans les dernières 24h

14 août 2020


Où rouler au
Mont-Sainte-Anne?

Le vaste réseau de sentiers et l'imposante montagne peut en intimider plus d’un, mais après quelques visites au courant des dernières années, je vous propose un circuit découverte de niveau intermédiaire (avec options avancées) qui vise à expérimenter les variétés du terrain que l’on peut rouler au Mont-Sainte-Anne.

D’emblée, l’accès journalier Enduro facilite grandement une première visite au Mont-Sainte-Anne. Avec une remontée mécanique incluse, c’est une façon efficace de faire plus de kilomètres et de dénivelé négatif sur la montagne, et surtout d’atteindre le sommet. Parfait pour bien commencer la journée!

L’itinéraire proposé augmente en intensité, du plus roulant au plus technique. D’ailleurs, au sein du vaste réseau de sentiers totalisant 167 km, il est toujours possible d’emprunter un sentier pour retourner à la base de la montagne.

Du roulant La Baptême

À partir du sommet, s’engager dans La Baptême qui s’étale sur 4,5 km de descente roulante, est un excellent réchauffement. Travaillé mécaniquement, le terrain est rapide et propose des options de sauts et d’obstacles de plusieurs niveaux de difficulté. Tout le monde y trouve son compte!

Rendu en bas de La Baptême, on donne nos premiers coups de pédale sur La Basse Amazone en direction de La Bouttaboutte afin de remonter environ à la mi-montagne.

Des sauts : L'Adorila 

Depuis La Bouttaboutte, on se lance dans L’Adorila, une courte descente de 0,6 km très amusante avec plusieurs virages, des «berms», ainsi que quelques sauts et «drops» accessibles. Des sections de contournements sont aussi présentes pour ceux qui ne souhaitent pas faire les obstacles.

Des racines et des sauts : L'Arête 

C’est ici qu’on commence à découvrir les sentiers un peu plus techniques du secteur cross-country de la montagne. Piste noire de plus de 3 km, on emprunte seulement une petite partie de L’Arête pour rejoindre le Circuit Jean-Larose un peu plus bas. Cette incursion dans L’Arête est juste assez pour savoir si on est prêt pour le prochain défi qui La Yable!

Pour s’y rendre à partir du Circuit Jean-Larose, il faut rejoindre La Keuleuleu en direction du Camping Mont-Sainte-Anne, qui — préparez vos jambes — remonte plutôt intensément pour retomber La Basse Amazone.

Du beding-bedang : La Yable 

Classé double noir, ce sentier donne un bel aperçu du Mont-Sainte-Anne technique «fait à la main». Il s’agit du genre de piste qu’il est nécessaire d’étudier lentement avant de s’y lancer à pleine vitesse. La piste s’ouvre sur les chapeaux de roue avec un pont plutôt impressionnant avant d’enfiler une succession de «drops», virages et sections rocailleuses.

Pour la suite... 

Option 1 : Pour ceux à qui il reste encore des jambes! 

Remonter le Circuit Jean-Larose vers le Camping Mont-Sainte-Anne et, en traversant le pont du Refuge Marie-Josée, prendre L'Enduro Sud pour rejoindre La Spirale, pour enfin bifurquer et terminer en beauté avec une Cairn, une piste chouchou des habitués et reconnue pour son flow et ses points de vue mémorables. Ensuite, on peut terminer la sortie par La Sentier du Moulin et le Circuit Jean-Larose pour revenir au stationnement.

Option 2 : Pour ceux qui préfèrent un retour rapide au stationnement

Redescendre le Circuit Jean-Larose jusqu’à la base.

Option 3 : Pas prêt pour La Yable? Go dans la Bouttaboutte! 

La Bouttaboutte offre un retour roulant jusqu’à la base de la montagne, de quoi bien terminer sa journée avec un immense sourire. Attention, ce sentier est double sens et la priorité est aux cyclistes en montée.

Bonne découverte!

 

SUIVEZ-NOUS!

Marie-Christine Daignault

Instructeur niveau 1 PMBIA et patrouilleur certifiée INSQ.

Courailleuse de trails de vélo de montagne et de sous-bois, découvreuse de bières et de bouffe, faiseuse de défis sportifs et essayeuse de premières fois. Professionnelle des communications et fondatrice de Filles de bois.

HAUT
X